Story Teller, c’est Père Castor un lendemain de cuite : des histoires bien ancrées dans le réel, avec du gras et des imperfections. Une revue culturelle qui mêle journalisme et fiction pour décrire le monde tel que les 25 / 35 ans le perçoivent et se le représentent. 

 

Avec style, mais sans posture et des partis pris qui invitent à la réflexion plutôt qu’à suivre un quelconque troupeau : authentique, sans filtre. Story Teller vous parle de drogue sans la diaboliser ni la sublimer. On évoque le féminisme sans focaliser sur les Femen. On vous explique des phénomènes de société que vous ne connaissez pas encore. Avec peu de chiffres mais de nombreuses voix, qui ne représentent ni les clichés, ni les fantasmes ou les attentes d’une doxa invisible qui ne s’adresse jamais à vous.

Notre revue est aussi une démarche esthétique. Un bel objet, du papier, des bons mots. La caution cool dans votre bibliothèque dédiée à la littérature du XIXe siècle. La forme intellectuelle d’un kaléidoscope où les couleurs auraient été remplacées par des photos, des illustrations, une dose d’humour et de cynisme.

 

A chaque numéro son thème, exclusif. « Complètement normal », ça vous évoque quoi ? Nous, on pense aux marges, aux limites et à l’extrême. À une violence absurde autant qu’à un exploit invraisemblable. A un sandwich trop gras autant qu’ à un disque inécoutable... C’est notre idée de la sérendipité.